Tombouctou: la perle du désert

Tombouctou: la perle du désert

115
PARTAGER

Tombouctou, la belle ville malienne. Ce n’est point un hasard si elle porte le surnom de la perle du désert puisqu’elle en est une. N’est-ce pas sous son charme que tomba le célèbre explorateur français René caillé le 20 avril 1928 ? Bâtit aux alentours  du fleuve  Niger, la commune de Tombouctou  est très réputée pour ses légendes mais aussi pour ses différents sites dignes d’une visite touristique.

la-ville-de-tombouctou

Sa proximité d’avec le désert  profère  un style particulier à son urbanisation.

Plusieurs zones de cultures en terrasse, dont la disposition sous formes d’entonnoirs autours d’un puit ou d’un point d’eau est l’une des attractions favorites de cette ville.

 

Mais Pouvons-nous parler de Tombouctou sans vous relevez une de ses anecdotes ? Sachez pour la petite histoire que la ville aurait été formée autour d’un puits, celui de Bouctou, jeune femme originaire d’Essouk et que l’on aurait donc baptisée la cité en son honneur (Tin Bouctou » : le « puits de Bouctou »).

mosquée Djingareyber

Véritable capitale intellectuelle, spirituelle et centre actif de propagation de l’islam en Afrique. Au XIVe siècle, l’empereur du Mandé Mansa Moussa y fit construire la prestigieuse mosquée Djinguereber pour laquelle, il fit appel à l’architecte Abou Ishaq es-Sahéli. L’une des raisons pour laquelle la commune est aussi baptisée la ville des 335 saints.

Mosquée de Sankoré

Tombouctou avait atteint son apogée au moment même où les européens ouvraient la voie maritime pour le commerce entre l’Afrique du Nord et l’Afrique noire, faisant fatalement décliner la richesse de la cité. Son économie a longtemps été basée sur  les échanges commerciaux entre la zone soudanienne du Sahel Africain et le Maghreb.

Aujourd’hui, les trois grandes fabuleuses mosquées Djingareyber, Sankoré et Sidi Yahia qui dressent leurs fières allures dans la cité de la perle du désert sont des preuves architecturales de l’âge d’or de la ville. Ces monuments malgré une réhabilitation dans XVIe sont en  menace pour l’avancée à pas de géant du désert.

Mosquée Sidi yahia

Fermons les portes de la cité aux multiples surnoms en mentionnant qu’elle fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1988.

PARTAGER
Diplomé en Communication Option Journalisme (Côte d'Ivoire), Master en Stratégie et Innovation en Communication Option L'Image dans le Secteur Touristique ( Espagne). Redacteur web pour Egueire et Africa Radio Magazine (Espagne)

LAISSER UN COMMENTAIRE