JE VAIS MOURIR

JE VAIS MOURIR

70
PARTAGER

 

J’ai appris dans la joie mais aussi dans les larmes ; par la douceur mais encore plus par la douleur. La vie m’a enseigné que l’éternité sur cette terre n’existe pas et que tout ce qui nous tient à cœur, nous sera un jour retiré.

Je pense spécialement à tous ceux qui ont été arraché à mon affection et à qui je n’ai pas pu et su dire ceci :

Ou es-tu donc Alphonse ? mon grand-père, A qui je dois l’homme que je suis aujourd’hui.

Je me rappelle du son de ton rire qui m’a toujours fait sourire. Je t’ai dit que je te rendrais fier et que notre nom apparaitra dans le Hall of Fame…Tu es parti avant de le voir et tu ne m‘as même pas donné l’occasion de dire que je t’aime et que je te suis reconnaissant pour tout ce que tu m’as appris.

La dernière image que j’ai de toi, est celle de ce corps inanimé dans une caisse de bois…je me suis dit : « PAPAAAAA, alors c’est fini ? Tu es parti ? »

Je sais que tu as fait quelques erreurs et que tu n’étais pas parfait, mais tu sais quoi ? Tu es le meilleur grand-père du Monde ENTIER.

Tu me manques 

Les disparitions de mes proches m’ont apprises une chose :

A chaque fois qu’elle se manifeste, la mort nous rappelle que tout a une fin et que plein de choses n’en valent pas la peine.

Mes chers patients, je ne sais ni le jour, ni l’heure mais ce jour-là…mon heure viendra et je m’en irais moi aussi.

Ma vie s’achèvera après tous ces articles bourrés de fautes que j’ai eu l’occasion d’écrire dans l’espoir de me corriger et de bousculer les consciences.

Et ce jour-là, Dieu fasse que je m’en aille avec un sourire aux lèvres et la conviction d’avoir été une personne précieuse.

Et que vous, chers anges et petits patients, soyez fiers de m’avoir connu pendant mon passage dans cette vie.

La vie a pris le temps de m’enseigner les leçons suivantes :

– Je sais qu’il t’a fait du mal et qu’il ne mérite aucune pitié, mais pardonnes lui.

Débarrasse-toi de ces rancœurs, qui te font tellement souffrir.

– Oublie ce que tu n’as pas et prend bien soin de ce que tu as ; car c’est dans la gestion des petites choses qu’on apprend à en gérer de plus grandes.

– Ne recherche pas l’argent au mépris de ta valeur et de tes convictions.

– Accorde aux autres le respect et la considération que tu souhaites recevoir d’eux.

– Vis ta passion et communiques là à ceux qui la partage.

– Endors-toi chaque soir, en étant sûr que si ton heure arrive, personne n’aura rien à te reprocher.

– Sois le frère, le cousin, le fils, le neveu, le mari et le père que tout le monde rêve d’avoir.

Chaque jour, elle m’en apprend encore et elle reste à ce jour mon meilleur professeur.

La vie : ce sont des secondes. Choisissez bien la façon dont vous comptez les dépenser.

Parce qu’à la fin, on retiendra :

Ce que tu as apporté et non pas ce que tu as porté.

Ce que tu as donné et non pas ce qu’on t’a donné.

Ce que tu as fait et non pas ce qu’on t’a fait.

Ce que tu as été et non pas ce que tu as amassé.

Soyons donc des personnes précieuses ; ainsi quand la mort nous tendra la main, nous lui répondrons avec le sourire « C’est fini ? Alors partons ».

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE