Être une go de galère ? D’accord. Mais avoir un gars de...

Être une go de galère ? D’accord. Mais avoir un gars de galère ? Jamais

2014
PARTAGER

En Afrique, une femme peut accepter d’être une « une go de galère » mais ne tolèrera jamais un « gars de galère » à ses côtés.

Pour ceux qui ne le savent pas, une go de galère c’est une fille qu’un homme a rencontré pendant la pauvreté et avec qui il est resté après sa réussite. Tous les deux, ayant vécu des moments de difficulté, l’homme reste conscient du soutien moral que sa compagne lui a apporté et ne la larguera jamais pour une mini cooper facile à garer. Même quand il arrive qu’une autre fille, objet de ses égarements décide de ternir son image, il offrira un gros diamant et un mariage digne d’une princesse de Disney à sa go de galère pour se faire pardonner. Il est prêt à tout pour cette femme-là, quitte à se couper un bras. Par amour ou reconnaissance ? en tout cas il demeure loyal à ses promesses d’avoir qu’une seule femme dans sa vie, de s’en occuper et ne jamais l’abandonner.

La go de galère n’a pas à réussir, elle fait partie de la réussite de son copain parce qu’elle a aussi traversé tous les obstacles. D’ailleurs qui se demande ce qu’elle fait comme travail dans la vie ? Personne. Elle peut passer toutes ses journées à faire de la pedi/manucure sous le soleil ou regarder des télénovelas, cela ne gênera personne. Même pas le copain. Il l’aime juste comme elle est et c‘est bon pour lui. Elle, de son côté, se contente d’être la femme de… et c’est suffisant pour elle.

Aussi, avoir un homme loyal et dévoué ad vitam aeternam est extrêmement convoité par la gente féminine africaine et suscite beaucoup d’envie et de jalousie envers celles qui en ont un. Jetez un coup d’œil sur les commentaires de photos de couple de stars du football par exemple. Vous trouverez toujours des commentaires de certaines filles, empreints de frustration face à leur impossibilité de trouver un gars pareil ou des soupirs de désespoir dans la recherche d’un DAB (distributeur automatique de billets) se résumant par un « Eh Dieu, à quand mon tour ? ». Pourtant ces filles-là n’accepteront pas de compléter 1 centime au supermarché pour faire les courses.

Quand elles réussissent, elles voient les choses bien différemment. Combien de fois avez-vous vu des femmes avec leurs gars de galère ? C’est-à-dire la situation inverse où après une longue période de pauvreté c’est la femme qui réussit et pas l’homme. La situation où après sa réussite, elle paye toutes les charges sans jamais broncher. En clair, les (presque) quarantenaires qui n’ont plus le choix et qui sont prêtes à tout, à prendre tout et n’importe quoi comme mec ne sont pas concernées. Si oui, la relation est soit instable soit temporaire. Pour cause, les yeux de la femme s’ouvrent et voient tous les défauts de son copain. Atteinte de paranoïa, le mot profiteur prend tout son sens à ses yeux. Ce gigolo serait avec elle pour se faire entretenir et elle n’aime pas. Pourtant dans l’autre sens, il n’y aurait pas eu de problème. Cela aurait été même normal que l’homme s’en occupe. Quelle mauvaise foi !

Surtout ce n’est pas du fait d’un ego démesuré de l’homme qui n’accepte pas la réussite de sa copine comme certaines le prétendent, qu’une rupture s’en suit. Croyez-le ou non, un homme frustré dans cette situation souffre plutôt d’un manque d’affection et non d’un manque de poste. Il sent que sa copine ne le regarde plus comme avant et ne peut plus se contenter de l’attention de son homme. Elle veut « quelque chose de plus grand », une relation presque parfaite avec quelqu’un qui la tire vers le haut. Le simple amour n’est plus suffisant, il faudrait ajouter un copain qui a une activité prestigieuse et qu’elle n’a pas honte d’exhiber en public. Oubliant même que celui qui a toujours été à ses côtés durant les dures épreuves, c’est son gars de galère. Quelle méchanceté !

Aux hommes, je dirais : Si vous rencontrez des femmes qui vous larguent ainsi, ce n’est pas grave. Avec votre galère, vous en trouverez une autre qui vous aimera : à défaut de vous trouver séduisant, elle vous aimera au moins parce qu’elle n’a plus le choix à un moment. Cependant, ce genre de femme avec tout l’or du monde aura plus de chance de mourir seule. En liant situation de l’homme à l’amour, elle évite certes les hommes pauvres mais elle réduit surtout ses chances de rencontrer l’amour. Ceci n’est pas un appel à ne rien faire qui est lancé aux hommes. De toute façon, aucun homme amoureux resterait à ne rien faire. Seulement, plusieurs couples se brisent à chaque fois qu’une femme refuse de se contenter de l’amour et de l’attention que lui apporte son copain.

PARTAGER
Originaire de Côte d'Ivoire, Cédric est intéressé par les faits de société (habitude, coutume ou tradition) qui font obstacle à l'évolution des mentalités en Afrique. Fervent défenseur des droits de l'homme, il prend toujours parti pour les minorités et les plus faibles. Pour lui, changer l'Afrique recommande que l'on tape sur ses propres doigts et marche sur ses propres orteils. Il donne son point de vue (souvent avec sarcasme) sur bttvillage.com et est ouvert à toute remarque.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE